INFORMATIONS SANTE

Vous voulez un renseignement à ce FORUM est là pour vous répondre.

Modérateurs: Moderateur02, EvelyneP, soniaC, Moderateur01, catm

Règles du forum
Vous pouvez voir ici les règles strictes d'utilisation du FORUM...
Il est interdit de diffamer, d'insulter, de prôner la haine raciale et en résumé tout ce que le respect d'autrui devrait vous interdire !!
Merci de tenir compte de ces règles sous peine de banissement et d'interdiction temporaire puis définitive de ce forum...

En cas de spams massifs, vous pouvez adresser un message au webmestre via spams@parlonsdelapr.fr

Merci de votre compréhension et de votre soutien

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 06 Juil 2015, 10:48

PLAN CANICULE 2015
La plateforme téléphonique Canicule info service vous informe au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe), tous les jours de 9h00 à 19h00 (appel gratuit depuis un poste fixe en France).
Ce numéro permet d'obtenir des conseils et informations utiles pour aider à supporter les fortes chaleurs.
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 12 Juil 2015, 19:56

L'Assurance maladie veut faire des économies

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie (Cnam), présente ce jeudi matin en conseil d’administration ses mesures pour réaliser trois milliards d’euros d’économie en trois ans, dont 715 millions d’euros la première année en 2016.

Séjours plus courts à l’hôpital

La Cnam veut favoriser l’accompagnement à domicile des malades et éviter des réhospitalisations grâce à un meilleur suivi. Economies espérées :  171 millions d’euros en 2016 et 836,4 millions d’euros sur trois ans. Les séjours en maternité sont particulièrement visés. L’objectif de la Cnam est de porter la durée moyenne des séjours à la maternité de 4,2 jours à 3 jours d’ici cinq ans.

Plus de contrôle sur les arrêts maladie

La cnam va édicter des recommandations en direction des médecins pour limiter les arrêts pour maladies chroniques. Les contrôles concernant les arrêts de travail seront augmentés. Une meilleure prévention de la dépression et des troubles musculosquelettiques à l’origine des arrêts de travail les plus longs, permettrait aussi de limiter les coûts. Economies : 300 millions d’euros sur trois ans.
Génériques : faire plus encore
La Cnam compte économiser 38,8 millions l’an prochain.


Limiter les transports sanitaires...


En 2015, 5,6 millions de patients ont été transportés pour un coût de 4 milliards d’euros. Pour freiner ces dépenses, le rapport suggère de commander plus de transports assis et moins d'ambulance. Economies :  550 millions d’euros en trois ans.

... Et les examens inutiles

Selon la CNAM, 3,9 millions d’examens pré-anesthésiques réalisés en 2013 n'étaient pas pertinents. Les limiter permettrait d’épargner 39 millions en 2016 et 200 millions sur trois ans selon le rapport.

Remerciements VIVA particulièrement à Mme Anne-Marie Thomazeau 02-07-2015

Ce n'est pas réjouissant
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 17 Juil 2015, 16:16

Faux médicaments : saisie de plus d'une tonne par la douane française

En achetant des médicaments sur Internet, le consommateur prend des risques pour sa santé. En juin, la douane française a saisi 1,1 tonne de médicaments contrefaits. En tout, 20 millions de faux produits ont été saisis, dans le monde, durant cette période.

Médicaments sur Internet, méfiance
En achetant sur internet en dehors des circuits légaux, les consommateurs s'exposent à recevoir des médicaments dont la qualité n'est pas assurée, dont les conditions de transport ne sont pas garanties et dont le rapport bénéfice/risque n'est pas évalué. Ces médicaments peuvent notamment être sous-dosés ou contenir des substances actives non mentionnées sur l'étiquetage, être périmés ou altérés par des conditions de stockage ou de transport inadaptées.
Seul le circuit des pharmacies d'officine et de leurs sites autorisés pour la vente en ligne de médicaments est régulièrement contrôlé par les autorités sanitaires et apporte des garanties sur la qualité et la sécurité des médicaments achetés.
L'enquête a mené à l'identification de 81 sites illégaux de vente de faux médicaments qui feront l'objet de procédures judiciaires

Marilyn Perioli 19-06-2015 VIVA que nous remercions
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 17 Juil 2015, 16:16

Faux médicaments : saisie de plus d'une tonne par la douane française

En achetant des médicaments sur Internet, le consommateur prend des risques pour sa santé. En juin, la douane française a saisi 1,1 tonne de médicaments contrefaits. En tout, 20 millions de faux produits ont été saisis, dans le monde, durant cette période.

Médicaments sur Internet, méfiance
En achetant sur internet en dehors des circuits légaux, les consommateurs s'exposent à recevoir des médicaments dont la qualité n'est pas assurée, dont les conditions de transport ne sont pas garanties et dont le rapport bénéfice/risque n'est pas évalué. Ces médicaments peuvent notamment être sous-dosés ou contenir des substances actives non mentionnées sur l'étiquetage, être périmés ou altérés par des conditions de stockage ou de transport inadaptées.
Seul le circuit des pharmacies d'officine et de leurs sites autorisés pour la vente en ligne de médicaments est régulièrement contrôlé par les autorités sanitaires et apporte des garanties sur la qualité et la sécurité des médicaments achetés.
L'enquête a mené à l'identification de 81 sites illégaux de vente de faux médicaments qui feront l'objet de procédures judiciaires

Marilyn Perioli 19-06-2015 VIVA que nous remercions
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 11 Aoû 2015, 10:06

TRES ALARMANT

Ruptures de stock dans les pharmacies

Les ruptures d'approvisionnement explosent cette année. Des dysfonctionnements sont parfois à l'origine du problème.

Ruptures de stock organisées ou pénurie de médicaments ? Malgré une réglementation très contraignante, les pharmaciens de France ont de plus en plus de mal à remplir leurs rayons. Apparu en 2008, ce phénomène prend une ampleur inédite.

La pénurie de médicaments vous inquiète-t-elle ?

A tel point que les ruptures d'approvisionnement ont, selon l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), été multipliées par dix en l'espace de sept ans . Et encore, cette agence n'a qu'une vue partielle de la situation.

Sur le terrain, les pharmaciens, eux, sont nettement plus alarmistes : « Tous les jours je reçois au moins un patient auquel je ne peux fournir un des médicaments qui lui a été prescrit », constate ainsi Issam Bouha, pharmacien à Clamart (Hauts-de-Seine). « Depuis mai, 300 médicaments s'affichent en rupture de stock sur les listings des fournisseurs », assure-t-il en s'appuyant sur un constat dressé par les pharmaciens de sa commune et de son groupement. Et de citer l'Inspira, l'Exforge et Rasilez (contre l'hypertension), Embrel (immunosuppresseur), et encore des vaccins tels que Infanrix et Priorix parmi les molécules qui manquent à l'appel. « Tous les fabricants sont concernés », souligne-t-il.

Une gêne réelle pour les malades


Issam Bouha vient d'adresser une alerte sanitaire à l'ANSM, et a mis en demeure à la fois son fournisseur (appelé grossiste répartiteur) et plusieurs laboratoires pour qu'ils règlent le problème. Car si nombre de ruptures de stock sont dues à des pénuries ponctuelles de matières premières, une poussée de la demande, des incidents dans la chaîne de fabrication et de distribution... la plupart relève d'un « dysfonctionnement organisé », insiste ce professionnel. La faute à une pratique aux effets pervers : le contingentement. Les laboratoires, qui veulent empêcher les grossistes de vendre leurs médicaments à l'étranger, limitent le nombre de boîtes mises à leur disposition. Ce qui entraîne des pénuries.

Pour les patients, la gêne est réelle, et les mesures mises en œuvre pour lutter contre le phénomène sont restées sans effets. La future loi de santé ambitionne de régler le problème. Mais uniquement pour les médicaments d'intérêt thérapeutique majeur.

Information '' LE POINT '' Daniel Rosenweg | 10 Août 2015, 06h47 | MAJ : 10 Août 2015, 08h45

Dans les pharmacies, certains médicaments sur prescriptions ont indisponibles. ( /« la Voix du Nord »/Max Rosereau.)[color=#FF00FF]
idem le PARISIEN
BRIAND
[/color]
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 13 Aoû 2015, 22:32

Vers une remise à plat des taux de remboursement des médicaments

Le taux de remboursement des médicaments de 15 % pourrait disparaître.
Actuellement, trois taux de remboursement des médicaments par l'Assurance-maladie coexistent : 60 %, 30 % et 15 %. Mais pour combien de temps encore ? Sans doute pas longtemps si la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, vient à suivre les préconisations de la présidente du groupe de travail sur « l'évaluation des produits de santé », Dominique Polton.
Cette experte reconnue, conseillère auprès du directeur de la Caisse nationale d'assurance-maladie, n'a pas encore finalisé ses propositions, mais l'exposé qu'elle a fait en juillet sur ses pistes de réflexion au groupe de travail installé le 13 mars dernier par Marisol Touraine ne laisse pas augurer d'un grand avenir au taux de remboursement de 15 % qui s'applique aux médicaments dont le service médical rendu (SMR) est jugé faible (lire ci-contre).

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/journal20150813/ ... 144107.php ?

Information '' LES ECHOS '' Madame Leïla de Comarmond / Journaliste | Le 13/08 à 07:00 *
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 27 Aoû 2015, 17:33

Vers une consultation des généralistes à 30 euros ?
Selon le quotidien 20minutes, lors d'une conférence de presse, le premier syndicat des médecins libéraux aurait annoncé souhaiter une revalorisation de la consultation en médecine à 30 euros minimum.

Le prix de la consultation d'un médecin sera-t-elle bientôt de 30 euros ? C'est en tout cas, le tarif minimum que réclame la CSMF premier syndicat des médecins libéraux. Selon le quotidien 20minutes, lors d'une conférence de presse, Jean-Paul Ortiz , président de la Confédération des syndicats médicaux français a déclaré que les prix devraient être définis selon la difficulté de la consultation.
"Valoriser le travail du médecin"

Actuellement une consultation simple coûte 23 euros et une consultation spécialiste revient à 28 euros. "Nous n'allons pas nous battre pour des augmentations de deux euros. Il faut valoriser le travail de l'expertise du médecin", aurait déclaré Jean-Paul Ortiz. Pour l'instant, selon 20minutes le gouvernement et l'Assurance maladie refusent d'entamer les négociations avant les élections professionnelles le 12 octobre au moins.


Information '' Médisité '' Publié par Bénédicte Demmer, rédactrice santé le Jeudi 27 Août 2015 : 10h22
BRIAND qui s'excuse de s'être trompé cela ne concerne pas l'emploi
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 10 Oct 2015, 16:59

Déremboursement des médicaments: l'inquiétude des Francais !

Le Groupe PHR, groupement de pharmaciens représentant 11 % des pharmaciens en France, réagit au projet de loi actuellement à l’étude et dévoile les résultats d’une étude exclusive PHR/IFOP sur les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments.

Alors que 8 Français sur 10 sont satisfaits de la répartition des officines sur le territoire (78 %) et qu’ils attendent toujours plus de services de leur pharmacien, partenaire de confiance et de proximité pour leur santé, les résultats de cette étude montrent que le déremboursement des médicaments fait peur aux Français. Entre inquiétude sur l’impact sur leur santé et scepticisme sur l’efficacité économique des mesures proposées, 73 % des Français rejettent l’idée même de faire des économies sur leur santé. 7 Français sur 10 pensent que les déremboursements ont un effet négatif sur la qualité des soins et près de 8 Français sur 10 anticipent un effet négatif de l’accès aux soins.
Le Groupe PHR milite depuis toujours pour que le pharmacien exerce son métier en intégrant les évolutions de la société et les attentes des patients-clients.


Information Public Santé 05/10/2015 | D.Galibert
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 21 Oct 2015, 17:09

Opération "mains propres" à l'échelle mondiale !
La Journée mondiale du lavage des mains n'est manifestement pas un luxe, puisque 80 % des maladies infectieuses sont transmises par le toucher..........
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/a ... /operation

Par Anne Jeanblanc Publié le 15/10/2015 à 06:19 | Le Point.fr
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 24 Oct 2015, 21:40

Hygiène des mains : nous sommes tous concernés !

L’Institut du Bien Vieillir Korian vient de mener une étude sur une année, entre 2014 et 2015, qui démontre que l’hygiène des mains en EHPAD peut agir de façon significative sur la mortalité. Les mains nous permettent d’interagir avec notre environnent.

Ce dernier est peuplé de micro-organismes (bactéries, virus, champignons, moisissures…). Une fois contaminées par ces microbes, les mains les transportent et les disséminent. C’est ce qu’on appelle les contaminations manuportées. Une bonne hygiène des mains permet de réduire ou de limiter le risque de transmission de germes responsables d’infections nosocomiales et de maladies infectieuses (grippes, gastro-entérites, intoxications alimentaires). Se laver les mains et les désinfecter est une bonne habitude à prendre, au quotidien et à tout âge ! Dans la vie courante, le lavage au savon est une priorité, il permet de nettoyer les mains. La désinfection des mains doit être effectuée avec un gel hydroalcoolique lorsque les mains ne sont pas sales, ou s’il n’y a pas de point d’eau à proximité. La désinfection s’effectue uniquement sur des mains propres, sèches et non lésées. La friction des mains doit durer 30 secondes pour être efficace.

Le guide « Hygiène des mains en établissements » est aujourd’hui disponible dans les EHPAD et sur le site de l’Institut du Bien Vieillir Korian. Il nous rappelle que : 70 % des microbes sont transmis par les mains et que 20 à 50 % des infections associées aux soins peuvent être évitées grâce à une bonne hygiène des mains.


Information Public Santé 20/10/2015 | D.Galibert
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 25 Oct 2015, 11:55

La création d'une "protection universelle maladie" votée par les députés
Marisol Touraine lors des questions au gouvernement le 21 octobre 2015 à l'Assemblée nationale à Paris
Les députés ont voté jeudi soir la création d'une "protection universelle maladie" qui vise à simplifier la vie des assurés sociaux soumis à des démarches compliquées lors d'un changement de situation professionnelle, familiale ou résidentielle


La ministre de la Santé Marisol Touraine a vanté "une réforme majeure" pour répondre à "ces millions de Français qui connaissent des changements dans leur vie professionnelle et personnelle".
Elle a opposé cette "protection maladie universelle" à la "franchise maladie universelle" proposée le même jour par François Fillon, ce qui "montre bien les différences de vision" entre la droite et la gauche selon elle.
Depuis la création de la CMU (Couverture maladie universelle) en 1999, tout résident sur le territoire français a en théorie droit à une couverture pour ses soins.
Mais dans les faits, ce droit n'est pas toujours effectif car il y a quelques deux millions de mutations par an entre les nombreux régimes existants (MSA pour les agriculteurs, RSI pour les indépendants, Cnamts pour les salariés, régime étudiant).
Le gouvernement promet qu'à partir de 2016, de manière progressive, les assurés du régime général pourront "en un clic" signaler leur changement d'adresse sur le site Ameli.
Tous les majeurs deviendront des assurés sans passer par la case ayant droit alors qu'aujourd'hui de nombreuses femmes ne travaillant pas sont des ayants droit de leur conjoint.
Le député LR Bernard Accoyer a vivement critiqué cette réforme, qui met "un terme à l'esprit d'assurance" de la sécurité sociale pour en faire une prestation.
Plusieurs députés LR se sont interrogés sur le bien-fondé de la délivrance possible d'une carte Vitale dès l'âge de 12 ans, M. Accoyer dénonçant une "initiative dangereuse qui va donner lieu à des fraudes".
Cela peut simplifier la vie pour les enfants qui "vivent dans des familles recomposées", a répondu la ministre soulignant que "l'âge de 12 ans avait été retenu car une photo est davantage reconnaissable à cet âge-là".
La réforme n'étend pas le champ des personnes couvertes par l'assurance maladie: il faudra avoir résidé en France de façon régulière pendant six mois pour en bénéficier. Elle "permettra 20 millions d'euros d'économies dès 2016 et 100 millions à moyen terme".

Information Médisité
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 06 Nov 2015, 18:01

5 médicaments retirés de la vente libre en pharmacie
Selon une publication dans le Journal Officiel du 30 octobre 2015 et faisant suite à uen enquête ouverte par l'ANSM, cinq médicaments disponibles en libre service dans les pharmacies ne le seront plus à cause des risque qu'ils comportent.

Cinq médicaments disponibles sans ordonnance viennent d'être retirés de la vente libre dans les rayons des pharmacies, rapporte le quotidiendumédecin.fr. Selon le Journal officiel du 30 octobre 2015, cette décision de l'ANSM fait suite à l'ouverture d'une enquête en juillet 2014 sur les risques de dépendances liées à ces traitements essentiellement destinés aux nausées et mal des transports.
Des abus et une utilisation détournée
Selon l'ANSM, les spécialités actives diménhydrinate et diphénhydramine avec lesquelles ils sont fabriqués ont une utilisation détournées et beaucoup trop fréquente pouvant causer une dépendance du consommateur. Ces traitements restes disponibles sous ordonnance, il ne sera simplement plus possible d'en prendre autant qu'on le souhaite ni librement dans les rayons des pharmacies. Pour en obtenir il faudra demander aux pharmaciens qui jugera si son utilisation est juste et nécessaire. Voici les médicaments concernés :
- Hexamidine® solution buvable
- Dynamisan® 3g
- Mercalm® comprimé sécables
- Nausicalm® adulte 50mg
- Nausicalm® sirop


information Médisité
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 27 Nov 2015, 18:10

POUR INFORMATION
Valproate et dérivés - Rappel : Echéance du 31 décembre relative à la mise en application des nouvelles conditions de prescription et de délivrance - Lettre aux professionnels de santé

Information destinée aux spécialistes en neurologie, psychiatrie, pédiatrie (expérimentés dans la prise en charge de l’épilepsie), médecins généralistes, gynécologues, gynécologues-obstétriciens, pharmaciens, centres de planning familial, sages-femmes, services de PMI

Les spécialités à base de valproate et dérivés ne doivent pas être prescrites chez les filles, adolescentes, femmes en âge de procréer et femmes enceintes, sauf en cas d’inefficacité ou d’intolérance aux alternatives médicamenteuses.

Après le 31 décembre 2015, aucune délivrance de ces spécialités ne pourra se faire aux patientes sans présentation :
de la prescription initiale annuelle par un spécialiste ;
et du formulaire d’accord de soins signé.

Les patientes en âge de procréer ou susceptibles de l’être un jour et actuellement traitées par ces spécialités doivent donc consulter un médecin spécialiste dans les meilleurs délais (si cela n’a pas déjà été fait), afin qu’il réévalue la nécessité du traitement et qu’il leur fasse signer un accord de soins en cas de maintien du traitement.

Valproate et dérivés (Dépakine®, Dépakote®, Dépamide®, Micropakine® et génériques) : Rappel de l’échéance du 31 décembre relative à la mise en application des nouvelles conditions de prescription et de délivrance (26/11/2015) application/pdf (81 ko)

INFORMATION ANSM 26/11/2015
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 06 Déc 2015, 18:37

Citron (rhume)
Citron (rhume) : Indications
Grâce à son action antiseptique et sa teneur en vitamine C, le citron est efficace contre le rhume.

Citron (rhume) : Ingrédients
1 citron
1 litre d'eau


Citron (rhume) : Préparation
Couper le citron en tranches. Rincer.
Dans un casserole, faire bouillir les tranches de citron pendant 10 minutes. Verser le jus obtenu dans une tasse.


Citron (rhume) : Posologie

Boire trois tasses par jour, jusqu'à disparition du rhume.
 
C'est une information médisité
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SANTE

Message non lupar BRIAND » 08 Déc 2015, 00:44

Bactérie E.Coli : des lots de steaks hachés frais rappelés
ALERTE - Le groupe français de viande Elivia rappelle des lots de steaks hachés frais après y avoir détecté la bactérie E. Coli. Les produits ont été vendus récemment en supermarché sous des marques de distributeurs.

Si vous avez acheté récemment des steaks hachés ou des barquettes de viande hachée en supermarché sous des marques de la grande distribution, soyez très vigilants. Ils pourraient être contaminés par E. Coli 0103:H2, une bactérie très dangereuse.
Le groupe français de viande Elivia, n°2 de la viande bovine en France, a détecté la bactérie dans des lots commercialisés dans des magasins Carrefour, Casino et Système U, vendus sous les marques Carrefour, Grand Jury, Prix Rond, Casino, Tendre et plus, Bien Vu et U, entre le 21 novembre et le 3 décembre, et avec une date limite de consommation au 27 novembre ou au 3 décembre. Il s'agit des lots B32590180, B32594010 et VF50091009.
Douleurs abdominales, fièvre et diarrhées
"Elivia demande aux personnes qui les détiendraient encore, ou qui les auraient surgelés, de ne pas les consommer et de les rapporter aux points de vente où ils ont été achetés, contre remboursement, ou de les jeter", écrit Elivia dans un communiqué. "A ce jour, aucune réclamation de la part de consommateurs" n'a été soumise, précise l'entreprise, installée au Lion d'Angers, dans le Maine-et-Loire, et filiale de la coopérative...


C'est une information Médisité
BRIAND
 
Messages: 9316
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

PrécédenteSuivante

Retourner vers Demandes diverses

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité