LA RETRAITE

Vous voulez un renseignement à ce FORUM est là pour vous répondre.

Modérateurs: Moderateur02, soniaC, Moderateur01, catm, EvelyneP

Règles du forum
Vous pouvez voir ici les règles strictes d'utilisation du FORUM...
Il est interdit de diffamer, d'insulter, de prôner la haine raciale et en résumé tout ce que le respect d'autrui devrait vous interdire !!
Merci de tenir compte de ces règles sous peine de banissement et d'interdiction temporaire puis définitive de ce forum...

En cas de spams massifs, vous pouvez adresser un message au webmestre via spams@parlonsdelapr.fr

Merci de votre compréhension et de votre soutien

LA RETRAITE

Message non lupar BRIAND » 02 Juil 2007, 23:02

INFORMATION AGEVILLAGE

ENCORE UNE ESCROQUERIE

Escroquerie - retraite
Condamnée pour avoir perçu durant 12 ans la pension de sa grand-mère décédée
Une femme de 42 ans a été condamnée mardi 25 avril à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bergerac pour avoir caché pendant 12 ans le décès de sa grand-mère afin de continuer à percevoir sa pension de retraite, a-t-on appris mercredi auprès du tribunal.

La quadragénaire devra aussi rembourser à la Caisse de retraite des collectivités locales la somme indûment perçue, soit 134.008,51 euros, ainsi que verser 1.000 euros de dommages et intérêts. Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du procureur qui, lors de l'audience, le 27 mars, avait demandé une peine de trois mois avec sursis.La Caisse de retraite ne s'est aperçue qu'en février 2003 du décès de la grand-mère, survenu en 1991, à l'occasion d'une demande de changement de compte bancaire. La petite-fille avait alors essayé de prolonger la fraude en adressant à la Caisse deux courriers signés du nom de la grand-mère décédée.

A jour le 03/05/2007
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

LA RETRAITE

Message non lupar BRIAND » 02 Juil 2007, 23:17

INFORMATION AGEVILLAGE

Le déficit retraites devrait dépasser 4,5 milliards d'euros en 2007

Les Français accélèrent leur départ en retraite de crainte de subir une baisse de leur pension

Les Français qui craignent une réforme à la baisse de leur pension de retraite accélèrent leur départ avant 60 ans. Résultat : un milliard d’euros de dépenses en plus en 2007. Il faut rassurer les salariés sur leur avenir dit Daniele Karniewicz, la présidente de la CNAV.

Le déficit de la branche retraites de la sécurité sociale devrait dépasser 4,5 milliards d'euros fin 2007, soit au moins un milliard de plus que la prévision initiale (3,5 milliards), a indiqué mardi 26 juin, le quotidien les Echos, sans donner de source.

Cette progression est attribuée à des prestations plus élevées d'environ un milliard d'euros en raison du "dynamisme" des départs à la retraite avant 60 ans, indique le journal.

Citant une source gouvernementale, le quotidien met notamment en cause l'échec jusqu'à présent du plan pour l'emploi des seniors sur lequel le gouvernement tablait pour inciter les salariés à prolonger leur activité professionnelle et renflouer les caisses de retraite.

La présidente (CFE-CGC) de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav), Danièle Karniewicz, a jugé, mardi 26 juin, qu’il y a « il y a un effet comportement très fort chez les assurés: ils partent le plus vite possible, le plus tôt possible", a expliqué Mme Karniewicz sur Europe 1.

Selon elle, "on parle beaucoup du rendez-vous de 2008 sur les retraites (au cours duquel doit être fait un bilan financier de la réforme de 2003) et cela a un effet anxiogène très fort. Et comme il n'y a pas d'éléments de compréhension suffisant de la part de l'ensemble des Français, l'inquiétude est forte et les incite à partir le plus vite possible".

"Il y aura sans doute un effort supplémentaire à fournir mais il me paraît indispensable en parallèle de rassurer", a poursuivi Mme Karniewicz."Pour rassurer, il faut expliquer que tout le monde aura une retraite et il faut donner des garanties sur le niveau de retraite", a estimé la présidente de la Cnav.

Mais "on ne peut de façon durable vivre à crédit, il faudra des mesures pour rééquilibrer les finances, les dépenses et recettes de la Cnav, c'est malheureusement évident", a-t-elle conclu.


NOUS REMERCIONS ''AGEVILLAGE '' POUR LEURS NOMBREUSES INFORMATIONS QUE NOUS RECEVONS REGULIEREMENT
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

INFORMATION

Message non lupar BRIAND » 02 Juil 2007, 23:24

INFORMATION AGEVILLAGE

EPARGNE RETRAITE

8% des salariés détiennent un Plan d’épargne retraite populaire (Perp)

Pres de 1,9 millions de salariés ont ouvert un Plan d’épargne retraite populaire

Près de 8% des salariés âgés de 25 à 55 ans détenaient, début 2007, un plan épargne retraite populaire (Perp), complément de revenu pour les retraites lancé en avril 2004, selon un communiqué publié mardi 26 juin par la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA). Au cours de l'année 2006, 211.000 nouveaux Perp ont été souscrits par les

particuliers auprès des sociétés d'assurance, ce qui porte le nombre de plans à 1,9 million à la fin de l'année 2006, en progression de 12% par rapport à la fin du mois de décembre 2005, indique la FFSA.

La FFSA fait savoir par ailleurs que la préparation financière de la retraite est prioritaire pour seulement 20% des 40-49 ans et 28% des 50-55 ans, selon un sondage réalisé par la société d'étude CSA en avril 2007 auprès de 1.025 salariés âgés de 25 à 55 ans."Cette enquête révèle un déficit d'information, qui limite aujourd'hui le développement des produits comme le Perp", observe la FFSA.Parmi les personnes interrogées, près de la moitié des non-détenteurs n'ont jamais entendu parler du Perp.

Le Perp, assorti d'avantages fiscaux, a été créé par la réforme des retraites d'août 2003 afin de permettre aux Français de préparer un complément de revenus pour leur retraite. Sa commercialisation a débuté en avril 2004.

Le dispositif est régulièrement critiqué par des professionnels, qui le jugent peu attractif notamment en comparaison à d'autres placements comme l'assurance-vie, produit d'épargne préféré des Français. --

Mis à jour le 30/06/2007
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

LA RETRAITE

Message non lupar BRIAND » 09 Juil 2007, 23:45

LE SAVIEZ-VOUS ?

Un retraité gagne 41% de moins qu’un actif


OCDE appelle à une accélération des réformes
Le montant moyen des retraites dans les 30 pays de l'OCDE atteint 59% des revenus d'activité, selon une étude publiée jeudi, qui appelle par ailleurs les pays membres de l'Organisation à aller plus loin dans les réformes de leurs systèmes de retraites.


Le taux de remplacement brut moyen, c'est-à-dire le montant des retraites comparé aux revenus d'activité avant la retraite, est de 59%, contre 57% lors de la précédente édition de cette étude de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques publiée en mai 2005.
Les variations sont cependant très importantes d'un pays à l'autre, puisque le taux de remplacement brut moyen est de près de 96% en Grèce et de moins de 31% en Grande-Bretagne. En France, il se situe à 51,2%.
Ces écarts reflètent la disparité des systèmes de retraites, la part du financement par capitalisation étant très importante dans des pays comme la Grande-Bretagne.
Le taux de remplacement net, qui tient compte du fait que les retraités paient généralement moins d'impôts que les actifs, est plus élevé: il atteint 70% des revenus moyens d'activité sur l'ensemble des 30 pays membres (de 110% en Grèce, 102% en Hongrie, 97% aux Pays-Bas et 96% au Luxembourg, à 42% en Nouvelle-Zélande et 41% en Grande-Bretagne).

Le rapport s'attarde aussi sur les réformes des retraites mises en oeuvre depuis le début des années 1990.
Les moyens utilisés (élévation de l'âge légal de la retraite, incitations à rester plus longtemps sur le marché du travail, changement du mode de calcul des retraites...) avaient généralement pour but de garantir la pérennité du système, face à la diminution du nombre d'actifs par rapport aux inactifs en diminuant les engagements de retraite.

Mais l'OCDE appelle ses membres à aller plus loin dans les réformes, dont elle juge l'application trop lente dans certains pays comme l'Italie, où la réforme votée en 1995 n'entrera en vigueur qu'en 2017, ce qui pourrait provoquer des problèmes de financement à plus court terme.

YM
mis à jour le 10/06/2007

AVEC NOS REMERCIEMENTS A " AGEVILLAGE " et particulièrement
à Madame Florence LASNON
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

LE RETRAITE

Message non lupar BRIAND » 20 Aoû 2007, 22:22

AVEC NOS REMERCIEMENTS " agevillage "

Réforme des retraites de 2008


Un rapport du Cor pour allonger la durée de cotisation

Un rapport du Conseil d'orientation des retraites sera remis à l'automne 2007 pour préparer l'étape de l'allongement de la durée de cotisation d'un an, de 40 à 41 ans.

Le Conseil d'Orientation des retraites (COR) remettra cet automne au gouvernement un rapport d'actualisation sur la situation des régimes de retraites, dans le but de préparer la réforme de 2008 sur la durée de cotisation, a-t-il indiqué mercredi 4 juillet dans un communiqué.

Ce rapport du COR s'inscrit dans la procédure prévue par la loi Fillon de réforme des retraites de 2003, qui a prévu un processus d'ajustement par étapes du système des retraites jusqu'en 2020, avec trois rendez-vous intermédiaires, en 2008, 2012, puis 2016.

En 2008, l'alignement de la durée de cotisation des fonctionnaires sur celle des salariés du privé (40 ans) étant achevée, devrait s'engager une nouvelle étape d'allongement de la durée de cotisation, de 40 à 41 ans, à raison d'un trimestre supplémentaire par an de 2009 à 2012.

Lors de son discours de politique générale, mardi, le Premier ministre, François Fillon, ancien maître d'oeuvre de cette loi de 2003, en tant que ministre des Affaires sociales, a souligné que "l'allongement de la durée de cotisation prévu" par la réforme des retraites de 2003 n'était "pas une option" et "aurait lieu au terme de la procédure prévue par la loi".

En 2008, si le gouvernement décide de maintenir le calendrier prévu, aucun texte particulier n'est nécessaire, puisque cette étape revêt, en principe, un caractère automatique. En revanche, si le gouvernement décidait de modifier cet allongement de la durée de cotisation prévu, il faudrait un décret. Pour préparer ce rendez-vous de 2008, deux échéances sont programmées en 2007.

Tout d'abord, le COR publiera "à l'automne 2007 un rapport d'actualisation", indique-t-il dans son communiqué, avec notamment "des travaux d'actualisation les projections des principaux régimes de retraite à l'horizon 2050". Ce rapport devra servir de base à un deuxième rapport, réalisé par le gouvernement cette fois-ci, et qui devra être publié avant le 31 décembre 2007, pour faire le point sur l'évolution du taux d'activité des seniors, la situation financière des régimes de retraite et l'évolution du taux de chômage.


YM

Avec nos remerciements à Madame LASON
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

LA RETRAITE APRES 65 ANS.......

Message non lupar BRIAND » 20 Aoû 2007, 22:34

AVEC NOS REMERCIEMENTS A " AGEVILLAGE " Particulièrment à Madame LASNON

Une majorité de Français favorables au travail après 65 ans


Soixante-trois pour cent des Français sont favorables à ce qu'un salarié puisse travailler après 65 ans s'il le souhaite, selon un sondage CSA publié mardi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.36% sont contre et 1% est sans-opinion d'après le sondage.

Les cadres et les professions libérales sont 82% à souhaiter travailler au-delà de 65 ans, âge légal de la retraite, alors que les ouvriers et employés sont les plus mitigés sur la question (respectivement 56% et 53%), selon CSA.Dans le secteur privé, 63% des personnes interrogées sont d'accord pour que les salariés puissent poursuivre leur carrière après 65 ans contre seulement 55% dans le secteur public.

Sondage réalisé par téléphone les 1er et 2 août auprès d'un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Notice détaillée disponible auprès de la commission des sondages.

FG
mis à jour le 20/08/2007

JE N'ARRIVE PAS A LE CROIRE !!!!!!! BRIAND.....
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Message non lupar BRIAND » 03 Sep 2007, 17:32

INFORMATION " AGEVILLAGE " QUE NOUS REMERCIONS

Tout sur la retraite complémentaire : nouveau site Internet Agirc-Arrco

L’Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc) et l’Association des régimes de retraite complémentaire (Arrco) proposent leur nouveau site Internet : http://www.agirc-arrco.fr .
Son objectif : répondre aux questions que les salariés du secteur privé se posent sur la retraite complémentaire.

Une rubrique est aux particuliers avec des informations pratiques : prélèvements sur les salaires de cotisations, relevés et comptes de points annuels, modalités de demande de la retraite, montant, versement, réversion...
La rubrique "documentation" reprend les textes en vigueur et les formulaires utiles notamment pour les particuliers (demande de retraite complémentaire, demande de réversion de retraite complémentaire...).

Le régime de retraite complémentaire permet de bénéficier de prestations qui complètent celles versées par le régime de base (régime général CNAV ou mutualité sociale agricole, MSA).
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Message non lupar Therese » 09 Sep 2007, 16:31

Coucou, et merci pour ces infos qui m'intéressent mon cher Briant !

je venais vous dire un petit bonjour en espérant que vous avez tous la forme...moi, çà va.
Et quant çà va pas...on fait comme si....
bisous à tous ... :) :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Therese
 
Messages: 1283
Inscription: 25 Jan 2007, 13:37
Localisation: Gard rhodanien

Témoigné à la télé

Message non lupar BRIAND » 10 Sep 2007, 21:38

MERCI A MADAME LASNON '' AGEVILLAGE ''

Toute une histoire" cherche couples de retraités

Venez témoignez si ...

L'émission "Toute une histoire" animée par Jean-Luc Delarue, sur France 2 sera prochainement consacrée au thème des couples face à la retraite. Alors, si ..

- Votre couple bat de l’aile depuis que vous et/ou votre mari êtes à la retraite
- Votre départ en retraite ou celui de votre mari a brisé votre couple
- Au contraire, la retraite vous a rapprochés
- Vous appréhendez votre départ en retraite vis à vis de votre couple
- Vous vivez une nouvelle vie de couple depuis que vous êtes tous les 2 à la retraite
- Vous hésitez à prendre votre retraite par peur des conséquences sur votre couple
- Vous refusez catégoriquement de partir en retraite pour les mêmes raisons
- Vous avez repris une activité car votre couple battait de l’aile

... et que vous souhaitez en témoigner,

contactez sans tarder : Lucile au 01.53.84.33.40 ou par mail : lmartin@reservoir-prod.fr
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Bonsoir Thérèse

Message non lupar BRIAND » 10 Sep 2007, 21:44

Bonsoir Thérèse
Je te remercie tu es toujours très gentille avec moi .
Moi aussi je fais aller.
Demain matin examen en grand derrière une oreille, pour voir si j'ai une autre grosse bête qui s'y cache.....
Il faut garder le moral, si c'est mauvais....si c'est bon je fais la fête.
Grosses Bises ma Thérèse
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

LA RETRAITE

Message non lupar BRIAND » 10 Sep 2007, 23:31

LA RETRAITE

JE PEUX VOUS AFFIRMER SI VOUS POUVEZ N'HESITEZ PAS A LA PRENDRE

LES COURAGEUX QUI VEULENT CONTINUER RISQUENT FORT DE LE REGRETTER

A BON ENTENDEUR SALUT
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Les retraites réduites....

Message non lupar BRIAND » 15 Sep 2007, 12:46

POUR VOTRE INFORMATION

Non aux retraites réduites !
La dirigeante du Medef, Laurence Parisot, a proposé de repousser l'âge de la retraite à 62 ans, voire au-delà. Cela semble paradoxal lorsque le patronat licencie tant de salariés seniors que le taux d'emploi des 55 à 59 ans n'est que de 37 %.
La conséquence serait d'imposer aux salariés une durée de cotisation plus longue pour avoir une retraite à taux plein. Et comme bien peu y parviendront, le montant des retraites sera réduit d'autant !
10/09/2007
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

INFORMATION

Message non lupar BRIAND » 16 Sep 2007, 11:00

INFORMATION POUR LES SENIORS
Le prêt senior du crédit municipal de Paris s'adresse à tous les retraités métropolitains âgés de 60 à 85 ans (fin de prêt ) Sans limitation de montant. Il permet de financer des travaux, même de partir en vacances etc... mais aussi de regrouper différents crédits en un prêt unique.
Pour renseignements : Tél 01 44 61 63 63
http://www.creditmunicipal.fr
BRIAND
 
Messages: 9482
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Message non lupar Douzillac » 16 Sep 2007, 14:25

Article de « L’Express » du 5 septembre 2007

La formule senior,
par Corinne Scemama

Les propriétaires âgés peuvent profiter du nouveau prêt viager hypothécaire. Séduisant mais onéreux.

C'est la providence des propriétaires de plus de 65 ans en mal de liquidités. Le prêt viager hypothécaire, autorisé par l'ordonnance du 23 mars 2006, permet aux seniors d'obtenir un prêt moyennant l'apport en garantie de leur bien, que ce soit une résidence principale, une résidence secondaire ou un logement à usage locatif. «C'est une vraie alternative à la vente en viager», affirme Patrice Haubois, directeur adjoint marketing au Crédit foncier de France (CFF) et responsable de la commercialisation de Foncier Reversimmo, le premier produit de ce type (et le seul à l'heure actuelle) qui existe sur le marché français.

Grâce à ce dispositif, l'emprunteur, qui conserve la pleine propriété de son logement, peut utiliser la somme versée par la banque - de 18 à 67% de la valeur du bien, selon son âge - à sa convenance. Une exception: le financement de projets professionnels, exclu du contrat. «Cette nouvelle offre correspond à un vrai besoin. Beaucoup de retraités possèdent un patrimoine immobilier important mais des moyens financiers limités», explique Patrice Haubois. Cette manne, qui ouvre la possibilité d'un joli voyage en Thaïlande ou à Tahiti, permettra d'abord aux personnes âgées en perte d'autonomie de se maintenir à leur domicile ou de compléter leur retraite. Du même coup, la charge supportée par les enfants, qui n'ont pas toujours les moyens d'aider leurs parents, s'en trouvera allégée.
Autre avantage du prêt hypothécaire: il n'existe aucune discrimination à l'entrée. Tous les propriétaires, de 65 à 95 ans, peuvent y accéder. A condition de respecter les obligations, somme toute classiques, d'entretien du bien en bon père de famille. En contrepartie, le retraité n'aura jamais à rembourser le prêt reçu de son vivant.
Lors de son décès, deux scénarios peuvent se présenter: si la dette est supérieure à la valeur du bien, cédé pour l'occasion, la différence est entièrement supportée par la banque. En aucun cas, l'héritier n'aura à débourser d'argent. En revanche, si le montant de la vente est supérieur à la dette, l'excédent reviendra aux enfants du défunt. Ainsi, un homme de 75 ans qui mettrait en garantie son logement, estimé à 100 000 €, pourrait obtenir, compte tenu de son âge, 34% de la valeur de son bien, soit 34 000 €. Dix ans plus tard, à sa mort, la valeur de la dette actualisée s'élèverait à 76 873 €,€tandis que le bien vaudrait 116 054 €(sur la base d'une réévaluation de 1,5% par an). Au bout du compte, les héritiers toucheraient 39 181 € (soit la différence entre 116 054 et 76 873 €).
Ce système, ingénieux, comporte cependant un gros inconvénient: le taux pratiqué par les banques est excessivement élevé - 8,5%, auxquels se rajoutent 4% de frais de dossier. Le CFF justifie ce tarif exorbitant par l'importance du risque encouru, entre une espérance de vie qui va croissant et une revente qui peut se révéler, dix ou quinze ans plus tard, décevante. «De tels taux amoindrissent l'intérêt du prêt», estime un expert. En tout cas, ils contribuent à en faire un produit de niche, réservé à une clientèle réellement dans le besoin.
Aussi, avant de tirer des plans sur la comète, les souscripteurs auront-ils tout intérêt à faire soigneusement leurs calculs. Et s'ils veulent malgré tout se lancer dans l'aventure, comme quelques centaines de pionniers, ils auront la possibilité de faire marche arrière à tout moment en remboursant leur prêt par anticipation. Contrairement à la vente en viager, le prêt hypothécaire est réversible. Même si cette décision peut coûter cher.
Tempus fugit velut umbra ! Carpe diem !
Avatar de l’utilisateur
Douzillac
 
Messages: 364
Inscription: 27 Avr 2007, 23:37

Re: LA RETRAITE

Message non lupar Therese » 16 Sep 2007, 22:58

BRIAND a écrit:LA RETRAITE

JE PEUX VOUS AFFIRMER SI VOUS POUVEZ N'HESITEZ PAS A LA PRENDRE

LES COURAGEUX QUI VEULENT CONTINUER RISQUENT FORT DE LE REGRETTER

A BON ENTENDEUR SALUT


Mon mari part le 31 /12 avec les derniers de la Fillion et à 57 ans...super ! mais la paye va changer ... :roll: :roll:

un petit bonjour àvous tous et de grosses bises à tous...
Image
Avatar de l’utilisateur
Therese
 
Messages: 1283
Inscription: 25 Jan 2007, 13:37
Localisation: Gard rhodanien

Suivante

Retourner vers Demandes diverses

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité