INFORMATIONS SOCIALES

Vous voulez un renseignement à ce FORUM est là pour vous répondre.

Modérateurs: Moderateur02, EvelyneP, soniaC, Moderateur01, catm

Règles du forum
Vous pouvez voir ici les règles strictes d'utilisation du FORUM...
Il est interdit de diffamer, d'insulter, de prôner la haine raciale et en résumé tout ce que le respect d'autrui devrait vous interdire !!
Merci de tenir compte de ces règles sous peine de banissement et d'interdiction temporaire puis définitive de ce forum...

En cas de spams massifs, vous pouvez adresser un message au webmestre via spams@parlonsdelapr.fr

Merci de votre compréhension et de votre soutien

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 22 Aoû 2008, 19:47

Question parfois posée.
Qu'est-ce que L'APA ? C'est une allocation personnalisée qui rentre dans la catégorie des aides sociales
( attribuée par le département )
Montant mensuel maximal du plan d'aide à domicile.
Elle comporte quatre grilles .
Gir 1 = 1202,87,€
Gir 2 = 1031,04,€
Gir 3 = 773,28,€
Gir 4 = 515,52,€
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 28 Aoû 2008, 18:59

Informations VIVA PRESSE que nous remercions

Le Revenu de solidarité active (Rsa) généralisé en 2009
Mise en ligne : 28 août 2008

Le Revenu de solidarité active (Rsa) sera bien généralisé à toute la France en 2009 a annoncé le Président de la République en visite à Laval.
Ce nouveau dispositif – testé depuis plusieurs mois dans 34 départements – remplacera le Rmi et l’Allocation de parent isolé (Api).

Le surcoût de cette mesure par rapport aux dispositifs existant sera financée par un prélèvement de 1,1 % des revenus du capital et du patrimoine – à l’exception de tous les livrets d’épargne et des revenus obligataires. Premiers visés, les 12 millions de détenteurs d’une assurance-vie et les 6,5 millions de petits porteurs.
« Dans le contexte où depuis plusieurs années les salaires progressent beaucoup moins vite que les revenus du capital (...), il n’est quand même pas anormal que les revenus du capital soient mis à contribution pour revaloriser le travail des plus démunis », a déclaré Nicolas Sarkozy.

Conçu par Martin Hirsch, Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, le Rsa donne un complément de revenu aux Rmistes qui prennent un emploi à temps partiel.
Pour une personne seule, le Rsa sera au niveau du Rmi (448 euros) et ira jusqu’à 1 800 euros pour un couple avec deux enfants. Les bénéficiaires auront obligation de chercher un emploi. Ceux qui refuseront deux emplois seront radiés du dispositif.
Le taux de cumul entre les revenus de solidarité et du travail a été fixé à 62% du salaire. Un bénéficiaire du bénéficiaire du Rsa s’il est salarié à temps partiel à hauteur de 500 euros mensuels, touchera son salaire de 500 euros + 448 euros - 190 euros (38% de 500 euros), soit 758 euros.
Plus élevé est le revenu salarial, moins le complément de revenu est important. La logique du système restant que le retour à l’emploi, même partiel, est plus intéressant que les seules aides.

Le dispositif présenté par le Président de la République maintient l’exonération de la taxe d’habitation pour les bénéficaires du Rsa. La prime pour l’emploi reste en place mais ne sera pas réactualisée à la fin de l’année. Selon les promoteurs du projet, 3,7 millions de familles devraient bénéficier du Rsa.
Du côté des associations , la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars) est satisfaite mais souligne que le Rsa « ne peut pas tenir lieu de seule politique sociale ».
[/color][/b]
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 29 Aoû 2008, 22:58

COURRIER
Aujourd'hui je reçois un courrier me proposant un médaillon téléphonique assistance sans doute pour mes divers problèmes de santé et mon « grand » âge.

Tout le monde connait ce médaillon qui vous permet de vivre en toute autonomie en gardant le contact.
Ce petit appareil facile à utiliser permet de garder le lien, d'être écouté et aidé. C'est une garantie d'un confort et d'une assistance personnalisée directe et rapide 24h/24, 7 jours sur 7. Il faut avouer que c'est SUPER RASSURANT.

Mais : Ce médaillon téléphone est proposé à 28 euros par mois seulement.... ( 14 euros après déduction si vous êtes imposable ) En effet vous bénéficiez de 50% des sommes que vous versez, là aussi, au titre des services à la personne comme pour le reste.

Pas imposable comme beaucoup, alors je dois payer plein pot.
Par contre si vos revenus sont très bas, il faut demander des aides aux services sociaux .
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 31 Aoû 2008, 11:36

Information '' VIVA PRESSE '' que nous remercions

Social : inégalités et pauvreté en tête des préoccupations des Français

Mise en ligne : 29 août 2008

Entre 2002 et 2007, la préoccupation des Français pour les questions sociales est restée forte, mais elle a évolué.
Le chômage reste le plus gros souci des Français (34 %) mais moins qu’en 2002 (46 %). A contrario, les inquiétudes sur les inégalités sociales et la pauvreté ont progressé. Désormais, 83 % des Français (+ 20 points par rapport à 2001) estiment qu’inégalités et pauvreté ont augmenté dans les dernières années. Les causes de la pauvreté identifiées par les sondés : les licenciements (83 %), les surrendettement (80 %), le manque de qualification (65 %)

Autre enseignement de l’enquête de la Drees, une majorité de nos concitoyens pensent que le volume des dépenses de protection sociale est normal pour notre pays. Le système de répartition satisfait les sondés qui considèrent (67 %) comme une mauvaise chose la concurrence du système publique et des assurances privées.
Pour 81 % des Français, l’assurance-maladie ou le système de retraite doivent rester essentiellement publics.

La retraite inquiète également : les personnes interrogées pensent cependant (62 %) qu’à la retraite leur niveau de vie sera moins bon que celui de la majorité de la population. Et la moitié pensent qu’ils ne pourront prendre leur retraite qu’à partir de 65 ans. Les réformes en cours ne convainquent pas : 39 % seulement acceptent l’idée d’un « complément d’assurance ou d’épargne individuelle », 29 % sont d’accord avec l’allongement de la durée de cotisation et 24 % acceptent le recul de l’âge de la retraite.

Côté dépendance, pour 48 % des sondés, la prise en charge des personnes âgées dépendantes est du ressort de l’Etat, devant les familles (19 %), les caisses de retraite (10 %) ou les collectivités locales (10 %). Mais 47 % sont d’accord avec l’idée d’une cotisation volontaire pour une protection contre la dépendance, 31 % souhaitant qu’elle soit obligatoire.

BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 01 Sep 2008, 19:55

Information '' AGEVILLAGE'' que nous remercions

Actualités->Evaluation

Evaluation de la perte d’autonomie : la grille AGGIR évolue

La grille de référence AGGIR pour obtenir l'APA (Aide personnalisée à la perte d'autonomie) évolue. Un nouveau guide de remplissage est mis à disposition des équipes médico-sociales évaluatrices selon un décret du 21 août 2008.

Les professionnels reprochaient à cette grille de sous-évaluer les troubles psychiques et les besoins d'accompagnement qui en découlent. Le sens des adverbes d'évaluation ont été précisés. Les variables "cohérence" et "orientation" ont été renforcées avec deux sous-variables
- cohérence et communication, cohérence et comportement
- orientation dans l'espace, orientation dans le temps

Le guide de remplissage de la grille a été revu par un groupe d'expert de la CNAM (Caisse nationale d'assurance maladie).

Il indique comment côter les 17 variables de la grille (cohérence, orientation, toilette, habillage, alimentation, élimination, transferts, déplacement).

Chaque variable doit être évaluée à l'aide de quatre adverbes : spontanément, totalement, habituellement et correctement.
Pour chaque adverbe, l'évaluateur doit répondre par oui ou non à la question de référence "la personne fait-elle seule sa toilette, de sa propre initiative ?"
Une réponse positive aux 4 adverbes correspond à un codage A
Une réponse négative aux quatre adverbes : C
Une réponse négative pour un à trois adverbe : B

Le guide de remplissage précise aussi le sens des adverbes, car une sous-estimation entraine des erreurs de codage :
- "Spontanément" estime qu'il n'existe pas d'incitation ou stimulation
- "Totalement" implique que l'ensemble des activités du champ soient réalisées
- "Habituellement" est en référence au temps et à la fréquence de réalisation
- "Correctement" prend en compte la qualité de la réalisation, sa conformité aux usages et à la sécurité de la personne et des proches

AdV
mis à jour le 01/09/2008
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 08 Sep 2008, 20:15

Information '' AGEVILLAGE '' que nous remercions.

Conférence-Débat sur la Prise en charge de la perte d'autonomie et du handicap

Le jeudi 25 septembre de 17h30 à 19h30, à QUIMPER, Salle du chapeau rouge

Entrée gratuite

Monsieur Maurice BONNET, ancien Vice Président du CNRPA, ancien membre du Conseil Economique et Social, Président d'honneur de l'UNA, nous expliquera le cinquième risque et ses enjeux.

Monsieur Jean-Michel CAUDRON animera les débats.

En présence de Monsieur Gilbert MONFORT, vice Président du Conseil Général

Quelle protection sociale pour demain ? Quels enjeux ?
Quel sera le financement, comment les Français pourront y faire face ?
Nous sommes tous concernés : Jeunes, Familles, Personnes Agées, Personnes Handicapés, Professionnels, Elus ...

Ce débat est organisé par la FNAPAEF, Fédération Nationale des Associations de Personnes Agées Et de leurs Familles et BVE 29, à l'initiative du collectif - une société pour tous les âges
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 11 Sep 2008, 00:28

information '' VIVA '' que nous remercions

Assurance maladie : la Cour des comptes demande la révision des exonérations de charges

Mise en ligne : 10 septembre 2008
La Cour des comptes publie ce mercredi 10 novembre son rapport sur les comptes sociaux 2007. Un texte dans lequel les magistrats de la Cour demandent au gouvernement de redresser d’urgence les comptes de la Sécu. Elle juge qu’il y a urgence à « adopter des mesures de redressement volontariste » pour atteindre un « équilibre annuel pérenne ».
La Cour, qui a évalué le déficit du régime général (salariés du privé) de la Sécurité sociale en 2007 à 10,5 milliards d’euros (et non pas à 9,5 milliards comme le gouvernement), exhorte à des "efforts" aussi bien en matière de recettes que de dépenses.
Elle regrette également le « caractère artificiel » des objectifs fixés et souligne qu’en 2007, le déficit par rapport à l’Objectif national de dépenses de l’assurance maladie (Ondam) a été de 3 milliards d’euros tant les prévisions étaient irréalistes. Ce qui conduit la Cour à poser la question de « la sincérité des objectifs affichés en la matière par le gouvernement ».

Concrètement, la Cour demande au gouvernement de revoir les exonérations de cotisations sociales accordées aux entreprises, système « rendu complexe par l’assignation à un même instrument de politique publique d’objectifs multiples et conflictuels ». Les rapporteurs voudraient voir « réduire sensiblement la plage actuelle des exonérations générales » et que les exonérations ciblées soient revues.
Le rapport montre également que les transferts de charges vers les complémentaires santé (par exemple les déremboursements) n’ont pas été efficaces et pèsent sur les ménages.



Enfin, la Cour des comptes estime qu’assurance maladie et syndicats de médecins ont disposé de marges « excessives » dans la fixation des tarifs lors de la négociation sur la convention médicale « faute d’encadrement préalable par l’Ondam et d’un suivi rigoureux a posteriori ».
Elle demande donc que l’Ondam devienne plus contraignant dans les négociations médecins-assurances maladie.En insistant d’autant plus que les économies projetées – sur les prescriptions de médicaments par exemple – n’ont jamais été à la hauteur annoncée.

Entendu ce jour à la Télé 38 milliards d'euros d'éxonérations pour 2008.
Si c'était pour créér des emplois ou pour aider les petites entreprises hélàs.....
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 11 Sep 2008, 15:08

Information ''' VIVA '' que nous remercions particulèrement Mme Anne-Marie Boulet

La Halde intensifie sa décentralisation

Mise en ligne : 11 septembre 2008

La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde), dont le siège est à Paris [1], disposait de quelques relais en région ou dans des départements. En cette rentrée 2008, l’organisme national vient de se doter de deux nouvelles délégations régionales -en Ile-de-France et en Rhône-Alpes- ainsi que d’un correspondant local en Haute-Garonne (Toulouse).
Les principales interventions de la Halde s’effectuent dans le domaine de l’emploi et du logement mais l’éducation ainsi que l’accès aux services publics et aux biens et services entrent également dans son champ d’action. S’il s’estime lésé dans l’un de ces domaines, tout particulier peut saisir la Halde, soit par courrier, soit directement sur le site de la Haute Autorité. Pour mieux prévenir les discriminations au quotidien, la Halde recherche des bénévoles pour devenir des acteurs-relais, acteurs qu’elle forme elle-même.
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 11 Sep 2008, 19:41

Pour répondre à une question :
En longue maladie, combien de temps puis-je percevoir mes indemnités journalières ?
Trois ans maximum à compter du premier jour d'arrêt de travail,
Elles correspondent à la moitié de votre salaire calculé sur les trois mois précédent votre interruption.
Je croyais que cela avait été modifié apparamment non..
Exemple : Si vous avez un petit mois comme mai ou il y a souvent beaucoup de journées non travaillées, et que vous tombez malade en juin, ce n'est pas sans conséquences sur vos indemnités journalières. Voilà longtemps une personne de ma famille s'était trouvée dans ce cas.
Je croyais que cela avait été modifié, et que les indemnités journalières étaient calculées sur la moyenne d'une année avec la mensualisation. Ce serait plus juste.
Ou alors, encore une fois un texte n'est pas à jour.
Si une personne dans ce cas peu apporter une précision merci.
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 11 Sep 2008, 22:13

Question d'actualité

Agés de 76 et 77 ans, devons-nous payer la taxe foncière ?

Les personnes âgées de plus de 75 ans peuvent être exonérées de taxes foncières de leur habitation principale sous certaines conditions.Le revenu fiscal de référence est ne doit pas dépasser 14666 euros pour un couple. Dans certains cas une réduction peut-être accordée à partir de 65 ans.et de moins de 75 ans à condition de ne pas dépasser les 14666 euros.
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 12 Sep 2008, 13:02

Merci '' VIVA'' particulièrement Madamr Karine Pollet

C'EST GRAVE !!!


Pyrénées-Atlantiques : des restrictions dans la prise en charge en Ald

Mise en ligne : 9 septembre 2008

Après les dépassements d’honoraires, les franchises médicales, voici venu le refus de classement en Affection de longue durée (Ald) pour « insuffisance de gravité » !
Cette nouvelle entorse au principe de solidarité de la Sécurité sociale a été constatée et dénoncée par un médecin généraliste des Pyrénées-Atlantiques. « Jusque-là, dès que le malade était atteint d’une affection sur la liste (30 affections), cette prise en charge à 100 % était systématique. Très récemment, trois de mes patients se sont vu refuser l’Ald par le médecin conseil de la Caisse primaire d’assurance maladie », déplore le docteur Michel Chevalier, installé à Ousse (64).

« L’une est atteinte d’une maladie cardio-vasculaire ayant tout de même entraîné une cécité totale d’un oeil. Il a fallu que son cardiologue écrive et justifie la demande pour que le médecin-conseil revienne sur sa décision, sachant pertinemment que l’expertise aurait donné raison au cardiologue ! Bien qu’étant noyé dans des tâches administratives toujours croissantes, je pousse les malades à demander une expertise ».
Et le médecin généraliste de poursuivre : « Une autre de mes patientes, atteinte de sclérose en plaque, était plutôt soulagée de ne pas être reconnue en Ald, donc je n’ai rien fait. Mais cela signifie que c’est elle, ou sa mutuelle, qui devra payer une partie de l’Irm annuelle, les séances de kinésithérapie et tous les autres soins inhérents à sa maladie ».

Le docteur Chevalier attribue cette tendance au refus d’Ald aux objectifs fixés par la Cnam – « le médecin-conseil applique les directives » – ainsi qu’à la compétition qui règne entre les caisses, du fait d’un classement selon leurs résultats .
« Je m’étonnais du fait que dans le département voisin des Hautes-Pyrénées, beaucoup de femmes ayant eu un cancer du sein se soient vu renouveler la prise en charge à 100 % au-delà des cinq ans... contrairement aux femmes des Pyrénées-Atlantiques. C’est tout simplement parce que dans les Hautes-Pyrénées, il y avait eu peu d’Ald l’année précédente ! ». Sous-entendu : il restait un reliquat de budget !
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar boulier » 13 Sep 2008, 18:27

merci Briand comme je vous l'avais dit je ne suis pas parano et cela m'étonnait que mon rhumatologue et mon medecin le soit aussi malheureusement il est possible que nous aussi dans les pyrenees orientales ayons depasse le quotat il en est ainsi je pense que malheureusement beaucoup de malades se sont vus refuses le 100% comme moi. Avec mon medecin traitant nous renouvellons la demande et j'espère obtenir gain de cause. NE BAISSONS PAS LES BRAS
boulier
 
Messages: 75
Inscription: 16 Avr 2008, 16:55
Localisation: pyrénées orientales

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 14 Sep 2008, 01:07

Bonsoir Chère Madame BOULIER
Oui vous aviez raison, le Docteur confirme bien.
Nous apprenons des choses parfois à peine croyable et nous entendons, c'est pas fini....
Voilà trois mois j'avais reçu un appel d'une adhérente polyarthritique de 85 ans qui n'avait plus de docteur, celui qui la soignait depuis plusieurs années avait pris sa retraite. Pas un ne voulait la soigner, étant surchargés de travail.
L'ordre des médecins de son département m'a confirmé qu'ils sont dans leurs droits en cas de surcharge de travail. Une solution a été trouvée et l'ordre des médecins de ce département, que je remercie m'avait rappelé étant donné l'âge de la personne.. J'en profite pour les remercier ainsi que le docteur qui accepte de faire environ 10 kilomètres pour soigner cette sympathique personne dont les enfants vivent à Paris..
Voilà deux ans un département n'avait pas ou plus de rhumato ! Maintenant je ne sais pas.
Merci de me donner des précisions en MP, je peux contacter une personne lundi.
Bon dimanche
Cordialement
BRIAND

J'en profite :
Personnellement, je trouve qu'il faut éviter de s'éloigner en campagne arrivant à la retraite. Nous vivons dans un monde qui évolue très vite. Les campagnes se vident dans certains endroits . La cas ci-dessus en est encore une preuve.
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 14 Sep 2008, 01:13

Avec mes excuses si je répéte, j'ai encore parfois des problèmes de connection, je ne relis pas ....
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

Re: INFORMATIONS SOCIALES

Message non lupar BRIAND » 14 Sep 2008, 12:39

Pour répondre à deux questions qui peuvent intéésser certains d'entre vous:

Peut-on être exonéré de la taxe d'habitation ayant plus de 60 ans ?
Les personnes de plus de 60 ans peuvent être éxonérées de la taxe d'habitation cette année si le revenu fiscal de référence du foyer pour l'année 2007 n'excède pas 9560 € pour la première part du quotien famiial plus 2553 € pour chaque demi-part supplémentaire

Le tarif spécial solidarité pour le gaz est réservé à ma connaissance à celles ou ceux qui touchent moins de 620, 58 € par mois. C'est ce moquer des pauvres. Je suis désolé ma pauvre dame avec 750 euros vous êtes sans doute trop riche....
BRIAND
BRIAND
 
Messages: 9345
Inscription: 06 Mai 2006, 12:38
Localisation: RENNES

PrécédenteSuivante

Retourner vers Demandes diverses

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités